Le Base Jump

Le Base Jump est le sport extrême par excellence !

C’est un sport qui a pris ses origines avec le parachutisme. Mais depuis plus longtemps qu’on ne l’imagine, avant 1980 des gens envoyaient des animaux dans le vide munis de parachutes de fortune… Le but est de sauter du haut d’une falaise, d’un immeuble, de ponts ou même de parapente. La hauteur du saut est variable, elle varie de50 mètres à 1500 mètres et les temps de chute sont plus ou moins longs, de moins de 3 secondes à 1 minute 30 pour les plus fous ! La vitesse lors de la chute peut atteindre jusqu’à 250 km/h.

Il ne s’agit pas simplement de sauter et d’ouvrir son parachute. Il faut jouer avec le feu et prendre de gros risques : Une fois la toile ouverte il faut heurter au plus près l’endroit duquel le jump a eu lieu.
La pratique de la chute libre classique est donc vivement recommandée avant de s’initier à ce sport, pour acquérir les bases techniques du parachutisme (bonne position du corps à l’ouverture et à l’atterrissage). Pour débuter, mieux vaut faire de la chute libre classique d’un avion pour acquérir les bonnes bases, les bonnes techniques et les bons gestes.

Ce sport de fous n’est pas illégal sauf en ville où les risques sont démultipliés. Cependant, les accidents ne sont pas plus nombreux que dans un autre sport de plein air

Carl Boenish et Erich Beaud se sont intéressés à cette pratique et on développé de nouveaux matériaux plus légers et plus sécurisés pour permettre de faire connaître ce sport.

Pour ce qui est du matériel, au tout début de la pratique, les jumpers devaient fabriquer eux-mêmes leur parachute. Aujourd’hui, les adeptes utilisent un parachute semblable à ceux de secours car leur fiabilité est renforcée au déploiement.